Indonésie: un avion et ses 188 passagers portés disparus

Un avion de la compagnie à bas coût Lion Air avec 188 passagers à bord s’est abîmé lundi, 13 minutes après son décollage, au large des côtes indonésiennes. Les autorités ne savent pas encore s’il y a des survivants.

Les autorités indonésiennes ont annoncé lundi 29 octobre qu’un avion de la compagnie Lion Air qui faisait la liaison entre Djakarta et la ville de Pangkal Pinang au large de l’île de Sumatra, s’était abîmé en mer. Cent quatre-vingt-huit personnes, dont l’équipage, se trouvaient à bord de l’avion, a annoncé le ministère des Transports. Une conférence de presse est prévue dans la journée.
Le contact a été perdu avec l’appareil, un Boeing 737 MAX, treize minutes après le décollage, selon l’agence indonésienne de recherche et de sauvetage. « Nous ne savons pas s’il y a des survivants (…) Nous espérons, nous prions, mais nous ne pouvons pas confirmer », a dit le directeur de l’agence indonésienne de recherche et de sauvetage, Muhmmad Syaugi. Selon Yusuf Latif, porte-parole de l’agence chargée des recherches, le Boeing serait dans une zone d’une profondeur de 30 à 40 mètres.
Le site de suivi des vols Flightradar montre sur une carte la trajectoire de l’appareil, un Boeing 737 Max 8, qui après son décollage sur un cap sud-ouest vire largement par le sud sur 180 degrés avant de mettre le cap au nord-est. Le tracé s’interrompt soudainement au-dessus de la mer de Java, non loin de la côte.
Un responsable de la compagnie pétrolière Petromina a déclaré que des débris, notamment des sièges de l’avion, avaient été découverts près d’une installation offshore située dans la mer de Java.
L’Indonésie, un archipel d’Asie du Sud-Est de 17 000 îles et îlots, est très dépendante des liaisons aériennes, et les accidents sont fréquents. Lion Air, une compagnie à bas coût, a elle-même été impliquée dans plusieurs incidents.
Avec Reuters et France 24